Press Today

Charbel Nahas interpelle les « responsables » sur la dégradation de l’économie

Discret depuis les législatives en mai, le mouvement « Citoyens et citoyennes dans un État » dirigé par l’ancien ministre du Travail ou encore des Télécoms, Charbel Nahas, est monté au créneau hier pour interpeller ceux qu’il désigne comme « responsables » de la dégradation de la situation économique et financière du pays, latente depuis 2011, mais qui s’est considérablement aggravée cette année.S’exprimant lors d’une conférence de presse à Beyrouth,
M. Nahas a également exhorté les banques, les « chefs communautaires » ainsi que les « États étrangers et les institutions internationales qui se considèrent concernés par ce qui se passe (au Liban) » à cesser de chercher à « gagner du temps » et à s’employer à réformer le pays en profondeur.« Si nous n’agissons pas immédiatement, je pense que la crise éclatera d’ici à la fin de l’année », a confié à L’Orient-Le Jour l’économiste et avocat Adib Tohmé, membre du mouvement issu de la société civile, présent sur place.
Lire l’article complet