Press Today

Comment la circulaire n° 161 s’est incrustée dans le paysage

Fouad GEMAYEL et Philippe HAGE BOUTROS,Il y a un an jour pour jour, alors que le pays venait d’entamer une troisième année consécutive de crise, la Banque du Liban mettait en place un nouveau mécanisme aménageant, voire confortant, la palette de restrictions bancaires entravant le libre accès des déposants libanais à leurs comptes en banque, lequel était pourtant garanti par la loi comme par le contrat les liant à leur établissement.Officialisé par la circulaire principale n° 161 datée du 16 décembre 2021, ce mécanisme permet depuis aux titulaires de comptes en livres libanaises, dont la valeur s’est effondrée sur le marché, de convertir puis de retirer chaque mois de petits montants en « dollars frais ». Ce dernier terme a vu le jour avec la crise pour désigner les vrais dollars,
Lire l’article