Press Today

Contrôle des capitaux : les déposants plus que jamais lésés par l’absence de loi

Philippe HAGE BOUTROS- Cela va bientôt faire un an que les Libanais subissent de plein fouet les restrictions imposées par leurs banques. Des restrictions qui limitent plus spécifiquement l’accès à leurs dépôts en devises. Ces restrictions se sont amplifiées avec le temps sans que le Parlement n’intervienne pour les légaliser, laissant de nombreux déposants à la merci des choix discrétionnaires pris par leurs établissements bancaires
Lire l’article complet

Start a discussion