Press Today

La BDL prend le pays de court en suspendant les retraits de « lollars » à 3 900 livres

Philippe HAGE BOUTROS- C’est via un communiqué très succinct que la banque centrale a lancé, hier soir, un nouvel épisode de la sombre affaire des retraits de « lollars » en annonçant la suspension de l’exécution de la circulaire principale n° 151. Publié en mars 2020, ce texte autorisait les banques à décaisser en livres et au taux de 3 900 livres pour un dollar des montants limités tirés des dépôts en devises bloqués par les restrictions bancaires en vigueur depuis fin 2019. Des restrictions qui n’ont toujours pas été légalisées par le Parlement et qui ont été à l’origine de nombreuses procédures judiciaires lancées par des déposants en près de deux ans de crise.
Lire l’article