Press Today

La crise, une opportunité pour mettre fin au juteux « business » de la kafala

David WOOD, Jacob BOSWALL-Selon toute vraisemblance, 2020 sera une année à oublier pour l’industrie tentaculaire qui gravite autour du système libanais de la kafala. Pendant des décennies, le secteur du recrutement de travailleurs étrangers a été fortement créateur de valeur pour l’ensemble de ses acteurs : des employeurs aux agences de recrutement libanais, en passant par leurs douteux associés étrangers. Tout cela a toutefois commencé à changer en octobre dernier, avec le déclenchement d’une crise économique et financière sans précédent dans l’histoire du pays.
Lire l’article