Press Today

Qui a « perdu » les millions du fisc congolais ?

Nada MAUCOURANT- ATALLAH- C’est un pactole de plus 530 millions de dollars de recettes fiscales dont l’État congolais, le sixième pays le plus pauvre du monde, n’aurait jamais vu la couleur. Entre 2012 et 2020, la Gécamines, la plus grande société minière publique du pays, a versé des « avances fiscales » – des impôts que le ministre des Finances lui a demandé de payer d’avance – correspondant à ce montant sur des comptes ouverts en devises par la Banque centrale congolaise (BCC) dans différentes banques commerciales. Or, « à ce jour, rien de ce montant n’a été encore retracé au compte général du Trésor, en dépit des demandes incessantes de l’Inspection générale des finances (IGF) à la BCC », a indiqué par écrit à « Congo Holdup » Jules Alingete, le directeur de l’IGF, qui a ouvert en septembre 2021 une enquête sur le scandale. Les « avances fiscales » étaient « des opérations mises en place pour le détournement des deniers publics », ajoute cette administration dans un courrier postérieur, en novembre dernier.
Lire l’article